Sorting with Brother André

Trier avec le frère André  /  Sorting with Brother André,  2012.  Céramique, bois, terrasigilatta, peinture.

Trier avec le frère André / Sorting with Brother André, 2012. Céramique, bois, terrasigilatta, peinture.

 

For the exhibit BOXED-IN!
January 26 – April 14, 2013
The Rooms Provincial Art Gallery  and  Craft Council of Newfoundland and Labrador Gallery.

 

Trier avec le frère André / Sorting with Brother André (2012)
This sorting box, inspired by a children’s game, pays tribute to Saint Brother André who recognized that all of life’s experiences, good or bad, were enriching and equally significant. A reliquary box containing his heart is kept at St. Joseph’s Oratory in Montreal.

Trier avec le frère André est inspiré par mes visites au reliquaire du cœur du frère André à l’Oratoire St-Joseph dans mon jeune âge. Cette pièce donne corps à l’idée que toutes expériences (qu’elle soit de souffrance, de joie, d’incertitude, ou d’épanouissement) nous permettent de nous rapprocher de la félicité et donnent substance à notre vie.

Inspirée d’un jeu d’enfant de tri et de classement (simples concepts fondamentaux qui aident le jeune enfant à organiser ses réflexions sur le monde réel), ces blocs-symboles représentent un assortiment de conditions humaines. De couleurs vives, attirant le toucher et l’esprit de jeu, ils relatent à nos actions et aux processus de classification continue que nous attribuons à ces actions.

Les occasions les plus solennelles ont un fond de l’absurde et le plus ahuri des interactions a une nuance de profondeur.

Le frère André, homme de foi chrétienne canonisé en 2010, a marqué le Québec du début du siècle dernier en accueillant sans condition toutes celles et ceux qui venaient à sa rencontre. Tout en reconnaissant les imperfections et les souffrances de ceux qui l’entouraient, il donnait inconditionnellement le meilleur de lui-même. Frère André a dit “Vouloir écarter de sa route toute souffrance signifie se soustraire à une part essentielle de la vie humaine.” La souffrance autant que la bienveillance est inextricablement liée à la vie.